• Accueil
  • > Archives pour juillet 2009

Lettre ouverte d’un ami israélien au président Sarkozy

2072009

avigdorliberman.jpg LETTRE OUVERTE

à

Monsieur Le PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE FRANCAISE

  

Monsieur le Président,

  

Vous avez déclenchez un véritable Tsunami sur Israël et sur ses amis : Devant Netanyahu et son entourage vous avez, d’après ce que rapportent les témoins présents, donné des ordres à un premier Ministre en exercice d’un Etat souverain , dit votre « ami » :

-         Débarrassez-vous de votre ministre des Affaires étrangères, Avigdor Lieberman,  -         Remplacez-le par Mme Tsipi Livni, -         Gel total de la « colonisation »…sans attendre ! 

Une injonction plus impérative que celle de B. Obama !

  

N’est-ce pas là en effet le langage d’un Suzerain à son Vassal ? Imaginez notre Président Shimon Péres vous demandant d’écarter Bernard Kouchner, ou à Obama d’écarter Hillary Clinton !

Ou alors peut-être est-cela mise en route du processus qui consisterait à fermer la fameuse « parenthèse de l’Histoire », évoquée par l’un de vos pairs dans vos Palais, il y a quelques années, prophétisant la fin des soixante ans d’existence de l’Etat d’Israël !

  

La réaction indignée des médias israéliens ne s’est pas fait attendre. Leurs titres sont évocateurs :

« Ingérence inacceptable…inadmissible…grossière…asymétrique…propos inquisiteurs…ne le concerne pas… »,  et,  j’en passe…

  

Que le profil de Lieberman et certains de ses écarts de langage ne plaisent pas, je le consens, mais on doit juger un ministre sur son programme, sa mise en œuvre et son action. D’où la nécessaire obligation de le recevoir et de discuter sur ses vues et ses projets. Il semble que vous l’avez considéré comme « persona non grata » en évitant un contact direct. Pour ne pas déplaire aux ennemis d’Israël ? Ou bien pour ne pas entrer en compétition avec son parler vrai et direct sans langue de bois ?

Vous avez bien reçu, sans état d’âme, en grande pompe, des dictateurs sanguinaires tels le lybien Kadhafi et le syrien Assad…

En le recevant vous-même, Lieberman aurait pu vous dire qu’il n’aime pas les slogans, les clichés et formules toutes faites : Occupation, Implantation, la Paix contre les Territoires, une Solution à deux Etats.  Ses mots préférés ; la Sécurité (pour Israël), avec une Economie forte (pour les Palestiniens), et la Stabilité (pour tous). Il aurait pu vous expliquer que depuis 1978, Israël a cédé des territoires représentant trois fois la superficie du pays. Il vous aurait certainement posé la question : Quelle était la situation avant 1948 et 1957 : avions-nous la paix, était-ce le paradis ici ?   

Après avoir bien étudié son programme et ses interviews, et compte tenu de la déliquescence des hommes politiques en place, je lui ai accordé mon suffrage : mon bulletin de vote vaut bien celui que je vous avais accordé pour votre élection à la présidence de la République…

  

Monsieur le Président, soyez assuré de ma haute considération.

  

André MOISAN, Ingén. Retraité (ICAM 42 et SUPELEC 44), catholique pratiquant, vivant en Israël depuis plus de 16 ans, double nationalité. 

        TEL AVIV le 1/07/09.