Presse océan et l’association Bretagne-Israël

19 08 2009

Nantes

jeudi 06 août 2009

 Initiative. Un Breton rêve de célébrer la Fest’Yves/Gouel Erwan en Israël

La Saint-Yves à Tel Aviv ?

Le Nantais Nétanel Hazo a fait son alyah il ya 25 ans.

Né à Nantes, Nétanel Hazo vit en Israël depuis 25 ans et veut y importer la fête créée à Nantes en 1997.

Il est parti il y a 25 ans faire son alyah.

 Il a quitté sa Bretagne natale et s’est installé en Israël. Nétanel Hazo est juif. Nantais de naissance,  une partie de sa famille est originaire de Questembert dans le Morbihan, celui qui se présente comme sioniste a suivi le parcours habituel.« J’ai travaillé dans plusieurs kibbouts, passé des conversions, je suis entré dans un moshav religieux (une communauté agricole coopérative), j’ai suivi l’enseignement religieux de plusieurs écoles de pensée ». Nétanel Hazo a travaillé dans les champs, dans les vignes « par 40 degrés à l’ombre », fait du commerce en ligne. Il s’est marié en 1993 avec une émigrée russe. Des voyages culturelsAujourd’hui, il vit dans un village « gardé par des soldats », à une trentaine de kilomètres de Beersheva et autant de Jérusalem. Pour se rendre à Jérusalem, il doit traverser ce qu’il appelle en paraphrasant François Mitterrand, « les territoires disputés ». « Contrairement à Tel Aviv qui est très festif et très cosmopolite, à Jérusalem on est contraint de vivre avec l’histoire. L’atmosphère est très pesante et l’on vit en permanence dans le présent et l’avenir ».

Cet été, Nétanel Hazo est à Nantes pour mettre au point une version israélienne de la Fest’Yves/Gouel Erwan, la fête des Bretons née à Nantes en 1997. « Même si là-bas, Saint-Yves ça ne veut pas dire grand-chose ». Voilà deux ans, l’homme a créé l’association Bretagne-Israël pour promouvoir la Bretagne auprès des Israéliens. « Chez nous, la France est connue, mais la Bretagne est très mal perçue ». Il est vrai que la communauté bretonne est peu développée.

« Il y a pourtant un parallèle entre la langue bretonne et l’hébreu,  l’hébreu langue qui a ressurgit d’un passé prestigieux et le breton en voie de disparition, Israël a beaucoup à apprendre aux bretons, pour la survie de leur langue ancestrale ». Il rêve d’importer la culture bretonne en Israël et d’y faire venir des Bretons à l’occasion de voyages culturels ou d’échanges économiques.

Même si cela a été compromis cette année par l’opération Plomb durci.

Dominique Bloyet
Repères

Ascension
Alyah signifie littéralement « ascension ». Elle est considérée comme l’ultime forme d’identification avec le peuple juif dont la vie et le destin sont indissolublement liés à la Terre d’Israël.

2 000
Selon l’Agence juive, environ 2 000 juifs de France devraient partir cette année s’installer en Israël. Ils étaient 1 850 en 2008.


Actions

Informations



3 réponses à “Presse océan et l’association Bretagne-Israël”

  1. 5 01 2012
    serfati (17:01:36) :

    pourquoi n’y-a-t-il aucune adresse pour vous contacter?
    Merci

  2. 27 01 2012
    MELENNEC (16:49:18) :

    M. Nétanel Hazo,

    Toute manifestation de sympathie nous va droit au coeur. La vôtre m’a profondément touchée.
    Nos deux peuples ont eu des destins cruels. Vous savez ce qu’il en est, puisque vous avez vécu longtemps en Bretagne.
    J’ai beaucoup, beaucoup, beaucoup lu sur les Juifs. Le livre qui m’a le plus touché est celui de Albert MEMMI (Paris, Gallimard, collection Idées), publié en 1962, et qui mérite une rapide réédition. Je conseille sa lecture à tous, elle lèvera beaucoup de préjugés.
    Cela nous ferait à tous plaisir que vous fassiez connaître notre hymne national, le  » BRO GOZH MA ZADOU  » (Vieux pays de mes pères), dans votre pays (la version Mélennec est importable sans difficultés de daily motion et de YOUTUBE).
    L’histoire de votre pays m’a fourni beaucoup de « clés » pour comprendre la mienne, tant il a de similitudes dans la souffrance.
    A l’occasion, mon site pourra fournir quelques éclairages sur notre histoire, et la triste situation dans laquelle nous nous trouvons.

    Très cordialement.

    Louis MELENNEC

  3. 21 01 2014
    mélennec (22:41:46) :

    Le blog de Louis Melennec Histoire de la Bretagne d’après les archives

    @@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@

    LE LIVRE BLEU DE LA BRETAGNE VIENT DE REPARAITRE. A PEINE PARU, LE PREMIER MINISTERE EN COMMANDE D’URGENCE DEUX EXEMPLAIRES
    Publié le 20 janvier 2014 par Louis Mélennec

    @@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@

    La première édition de ce livre, en septembre 2009, avait rencontré un large succès. Remis en mains propres aux congressistes à Bruxelles, il avait ensuite été diffusé dans deux sites : celui de Yann FOUERE, et dans celui de ERRANCES EN BRETAGNE. Plusieurs chapitres ont été publiés dans différents sites et blogs, notamment sur ceux de Louis Mélennec.

    L’HISTOIRE BRETONNE, FALSIFIEE, ENTRE COMME UNE TÊTE DE BELIER DANS L’ETAT FRANCAIS.

    L’HOTEL MATIGNON, siège du gouvernement de l’Etat français, sur son papier à en-tête officiel, demande que lui soit adressés deux exemplaires (le mot deux est souligné dans la lettre) « du livre publié par Louis MELENNEC ». Ce petit ouvrage de 100 pages, Intitulé LE LIVRE BLEU DE LA BRETAGNE, HISTOIRE ABREGEE DE LA BRETAGNE, CHARTE POUR UNE BRETAGNE SOUVERAINE, est tout juste sorti des presses il y a quelques jours.

    Ce fait a une portée symbolique considérable, dans la phase actuelle de notre histoire : si l’Etat d’à côté se préoccupe de savoir ce qu’a été notre histoire nationale bretonne, c’est qu’il se met désormais dans l’impossibilité de maintenir plus longtemps les mensonges officiellement enseignés dans nos écoles, le tabou qu’il a sécrété, et de nier plus avant la très singulière « action civilisatrice » de la France en Bretagne. C’est aussi le témoignange que ceux qui ont oeuvré, avec acharnement, à détruire les falsifications de notre histoire, entrent officiellement dans le groupe de ceux qui n’acceptent pas les mensonges : bien sûr, TOUT BRETON DIGNE DE L’ÊTRE DOIT LIRE CE LIVRE, car il va faire voler en éclat son statut d’esclave.

    LA « REPUBLIQUE » dite des droits de l’homme n’est plus en situation de nier notre Histoire Nationale, ni les HORREURS commises par la France depuis cinq siècles dans notre Pays. Plus particulièrment, lors de la révolte des Bonnets Rouges, en 1675 (10 000 soldats français ramenés du Palatinat, où ils se sont signalés par des atrocités qui laissent des souvenirs effrayés en Allemagne; plusieurs milliers de Bretons massacrés), et lors de la révolte des Bretons et des Vendéens en 1793-1794 (200 000 victimes, des atrocités abominables, dont 5000 Bretons noyés dans la Loire, des milliers de viols, des femmes enceintes écrasées sous des pressoirs à raisin, d’autres ouvertes et éventrées, vidées de leur enfant pour y mettre l’avoine des chevaux, l’assassinat des enfants en bas âge, des corps dépecés pour en faire du cuir pour les culottes des officiers français, et pour en récupérer la graisse à des fins d’usage, notamment pour lubrifier les essieux des charettes, des filles et des pères, des mères et des fils, liés ensemble de telle sorte que la bouche du père et de la mère soient en contact avec les organes génitaux de leur enfant, avant d’être noyés dans la Loire, baptisée « baignoire nationale », par ce que l’abominable Carrier appelle des « mariages révolutionnaires »). Le monde entier apprend, avec horreur, qu’il y a eu un génocide brito-vendéen en 1793 et en 1794, et que la France n’a de leçons à donner à personne. Les horreurs commises par la France dépassent tout ce que les Juifs ont enduré des nazis, même si le nombre des victimes a été beaucoup plus élevé chez eux que chez nous.

    Le livre de Louis Mélennec, concis et bref (100 pages) est une synthèse de ses 40 années de réflexions, et de ses trente années de recherches dans les archives, dont quinze très pointues.

    Pour le commander : klesseven@hotmail.com. Prix : 6,50 euros + deux timbres pour le port.

    La biographie de Louis Mélennec est dans WIKIPEDIA : http://fr.wikipedia.org/wiki/Louis_M%C3%A9lennec
    @@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@

    Michel ROCARD, ex-premier ministre de France :

    « La France s’est construite sur la destruction de cinq cultures : les cultures bretonne, occitane, alsacienne, corse, flamande … La France est une création militaire, faite de nations non homogènes ».

    Pierre LEMOINE, Président honoraire de l’UFCE, dans sa préface :

    « Afin que tous connaissent l’essentiel de notre véritable histoire, dont la découverte va certainement créer la stupeur chez de nombreux lecteurs, tant sont graves les exactions dont a été victime la Bretagne, il est temps de laisser l’écriture au professeur Louis MELENNEC, qui a accepté de diriger notre collectif. L’ouvrage qu’on va lire est bref par son volume, majeur par son contenu. Nous pensons qu’il va constituer un événement important et mobilisateur dans l’histoire de notre Pays. »

    M. HAZO NETANEL, Président de l’association Bretagne-Israël.

    « Que de régressions, de persécutions, de tueries perpétrées à l’encontre de ce peuple qui veut légitimement vivre sa culture, sa langue, dans son propre pays ! C’est un miracle qu’il soit toujours debout. La France est en faillite morale, intellectuelle, elle éclatera du fait des différentes communautés qui la phagocytent… C’est une chance pour les peuples premiers de France. Les nouveaux médias changent la donne. Vos recherches étaient mises au ban,elles sont maintenant publiées. »
    M. MARCEL TEXIER, agrégé de l’Université, ex-président de l’OBE (Bretons du Monde) :

    « Vos publications établissent d’une manière aveuglante la légitimité des revendications des Bretons, occultées jusqu’à ce jour par un discours officiel inique. Elles nous confèrent une force morale considérable. Vos travaux ont été insultés ? Laissez glisser les insultes avec mépris. Attendiez vous autre chose après tant de siècles de falsification de la vérité historique ? Ils sont maintenant publiés et reconnus. Pensez à Théodore HERZL, le père de l’Etat juif, à qui on jetait des pierres »

    Deux pièces jointes : première et quatrième de couverture du livre bleu de la Bretagne.

    Parmi les destinataires de la présente : M.M. Les Présidents et Premiers Ministres de l’Etat juif, de Turquie, d’Arménie. M.M. Les Ambassadeurs accrédités auprès du gouvernement français…. Je n’adresse rien aux membres du gouvernement français, ni aux députés, ni aux sénateurs bretons : ils sont déshonorés pour avoir, par leur silence, couverts ces faits, alors qu’ils les connaissent.

    Je remercie chaque lecteur, de transmettre la présente chronique à sa famille, ses parents, ses amis, et tous ceux qui, bretons ou non, juifs ou non, sont avides de Justice et de vérité. La censure française sur ces faits abominables va nécessairement céder sous le poids de l’horreur.

    Dr LOUIS MELENNEC, breton depuis 2000 ans.

    @@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@

Laisser un commentaire